Rolands d'Or

Le forum officiel des Rolands d'Or
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Cape d'Huralvos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
dominska

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 06/12/2009

MessageSujet: Re: La Cape d'Huralvos   Lun 7 Déc - 2:50

Voilà un texte particulièrement intéressant, qui soulève un tas de questions.

J'ai remis ici "homme-loup" au lieu de "lycan". Le terme reste sujet à discussion. Il me semble qu'il avait été fixé que la race était bien les "hommes-loups" mais évidemment le terme "lycan" est introduit à travers l'Epée des Lycans. On pourrait en profiter pour trancher la question. Par contre j'avoue que la lecture du texte est moins sexy avec le terme "homme-loup". J'ai donc mis ici et là "loup" seulement.

Il faudrait vérifier l'historique du territoire des Hommes-Loups avec Itsumi. L'on parle effectivement d'une bataille à l'époque de Roland Ier. Cette chronologie n'est pas fixée mais pour s'inscrire dans l'actuelle, la bataille contre les Hommes-Loups ne peut être définitive. On peut supposer que les elfes sont venus par la suite en renfort pour repousser les humains et maintenir l'intégrité des forêts d'influence elfique. Les Hommes-Loups auraient ainsi pu pour un temps récupérer leur territoire (entre 1123 et 1128) mais le reperdre lors de la déviation du fleuve Weane.

Il reste donc tout de même à bien définir quel territoire a pu être dérobé aux Hommes-Loups, compte tenu du traité de paix avec les elfes et du territoire annexé ensuite par ruse: Saphân et présumément forêt des Préludes. Si l'on considère que Saphân est très "elfique", on peut penser que les Hommes-Loups furent chassés de la Forêt des Préludes (d'ailleurs, d'où vient ce nom?). Ils se réfugièrent alors plus au nord, ce qui correspondrait à leur emplacement actuel.

Tyroine a écrit:
C'est lors du règne de Roland premier que les hommes-loups furent chassés de leurs terres ancestrales par les humains et leurs armées. Fiers et puissants, les hommes-loups combattirent de leur mieux les légions humaines mais, écrasés par le nombre, ils furent contraints de se retirer dans les plus profondes et impénétrables forêts de leur domaine. C'est au cours de l'une des dernières batailles entre les deux races que tomba au combat le chef de guerre des loups, le puissant Huralvos. Guerrier à la sauvagerie légendaire, il n'en restait pas moins un stratège habile, et un meneur de loups exalté. Après des heures de combat acharné, il fut défié par le général humain Talran Viple en combat singulier. Malgré son habileté et sa puissance, le chef de guerre loup fut vaincu par le guerrier humain, ce qui sonna le glas de la domination des hommes-loups sur leurs terres ancestrales. Talran, qui était de nature plutôt dérangée, écorcha vif le loup moribond et se fit confectionner une cape à partir de sa peau.

Il porta toujours par la suite ce macabre trophée afin que nul n'oublie sa victoire contre les loups. On remarqua par la suite que Talran changeait. Son visage affichait un rictus bestial, sa carrure devenait de plus en plus imposante, son odorat était plus développé, ses réflexes étaient fulgurants. Néanmoins, au fil des ans, d'autres caractéristiques moins glorieuses s'ajoutèrent au général humain: il bavait constamment, hurlait tel un loup les nuits de pleine lune, ne supportait plus que la viande saignante comme nourriture. Talran finit ses jours dans la demeure de sa famille, qui le cachait désormais aux yeux de la cour. Il ne parlait plus, mais grognait et courait à quatre pattes dans toute la maisonnée, tel l'animal sauvage qu'il était devenu. Après sa mort, son fils offrit sa cape et divers de ses effets personnels au roi Roland II, en souvenir du grand général qui avait offert la victoire au terme d'une bataille harassante contre le peuple des hommes-loups.

Contexte historique:

Roland Ier n'a pas dû s'aventurer directement sur les territoires d'influence elfique après ses premières campagnes de pacification (1107-1115). Mais on parle toutefois d'une guerre qui s'enlise avec les elfes et d'un traité de paix signé en 1123 avec les elfes. On peut donc raisonnablement penser que les humains se frottèrent aux hommes-loups entre 1118 et 1123.

Toutefois, il est important de noter que les humains n'ont pas pu remporter définitivement la guerre à cette époque. Talran n'a donc pu que remporter une bataille décisive, dont la conclusion a dû être remise en cause ensuite par le traité de paix de 1123 avec les elfes. Ce n'est qu'en 1128 que Roland Ier reprendra ces territoires par la ruse qui lui fut souflée par son fils.

Nous aurions donc cette chronologie:

1118-1123: Roland Ier traverse le fleuve Weane et s'attaque aux territoires d'influence elfique. Il rencontre dans un premier temps les Hommes-Loups. Les elfes, peu enclins à interagir dans les affaires des autres races, n'interviennent pas dans un premier temps. Plusieurs batailles s'enchaînent, qui s'achèvent par la victoire de Talran sur Huralvos.

Chassés, les loups ont fort certainement appelés les elfes à la rescousse. Il est possible qu'à cette époque le roi des elfes, Zimphaël, était en retraite prolongée dans les bois (on dit quelque part qu'il est parti un siècle pour méditer...). Cela peut expliquer l'indécision des elfes à cette époque. Le roi Zimphaël est-il revenu entre temps ou a-t-il été rappelé? Toujours est-il que les elfes ont alors dû engager la guerre contre les humains décidément trop gourmands en territoire. La guerre s'enlise. Les hommes-loups dont la population doit être assez décimée reste en recul dans les territoire plus au nord, participant au mieux en soutien aux elfes.

1123: Traité des Humains avec les elfes.

1123-1128: Les Hommes-Loups récupèrent les territoires volés par les Humains. Il est toutefois possible qu'ils aient décidés à cette époque d'entamer la construction de leur palais fortifié, notamment pour mieux se défendre à l'avenir.

1128: Roland reconquiert le territoire des Hommes-Loups en déviant le fleuve. Les Hommes-Loups perdent définitivement la forêt des préludes et les elfes perdent le territoire où sera construite la ville de Saphân.

Nouveaux personnages:

- Huvalros, héros homme-loup en 1118-1123.

- Talran Viple.

On sait qu'en 1107, on parle d'Henryk Viple en ces termes: Henryk Viple, un homme intelligent et communicatif, devint le Seigneur de guerre responsable de la formation des nouvelles recrues.

Rien n'empêche que Talran Viple soit le fils d'Henryk. Il devait forcément être encore fort jeune à cette époque, car tout porte à croire que les premiers compagnons de Roland Ier, qui étaient aussi ses plus fidèles amis, avaient à peu près le même âge que lui. Si on considère que Roland Ier a 33 ans en 1118, et que Roland II a 14 ans, on peut envisager que Henryk Viple ait quelques années de plus, jusque 40 ans, et que son fils a entre 20 et 24 ans (n'oublions pas que la majorité est atteinte à 16 ans et qu'Henryk a pu être un jeune papa que le discours de Roland Ier a pu particulièrement toucher s'il avait un fils en bas âge lui aussi en 1107).

Il serait utile de fixer ces points dans la foulée.

Questions ouvertes:

- Quel nom choisir pour la race: Hommes-Loups ou Lycans?
- Chronologie des Viple: qui est Talran Viple? Fixer les dates-clé.
- Quel territoire a été dérobé dans un premier temps grâce à la victoire sur de Talran Viple? Fixer la chronologie de la bataille avec les Hommes-Loups et les Elfes.
- Qui était le roi des Hommes-Loups à cette époque? Le Roi Canyl actuel est manifestement âgé mais la longévité des Hommes-Loups est probablement faible. C'était donc forcément un autre roi.
- Pourquoi les elfes tardèrent à aider les Hommes-Loups? Où était Zimphaël à ce moment?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drungaz

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: Re: La Cape d'Huralvos   Lun 7 Déc - 10:29

Bon, avant toute chose je tiens à rappeler que je ne suis pas un rolliste, par conséquent si vous voyez dans les propos qui suivent une (des ?) ânerie monumentale, merci d'être indulgent :')


dominska a écrit:
- Quel nom choisir pour la race: Hommes-Loups ou Lycans?

Pour ma part je trouve étrange qu'un peuple aussi fier se dénomine lui-même en temps "qu'Hommes" (dans le sens "humains")-Loups. Il me paraitrait logique que cette race s'appelle elle-même Lycans, et que les humains (et par extension les autres races ?) les ont comparés par rapport à eux-même, et donc qualifiés d'Hommes-Loups.

Après, c'est un avis personnel Rolling Eyes

dominska a écrit:
Il faudrait vérifier l'historique du territoire des Hommes-Loups avec Itsumi.

Je crois que Tyroine l'a déjà contactée, et que cela ne posait pas de problème... à confirmer =)

dominska a écrit:
L'on parle effectivement d'une bataille à l'époque de Roland Ier. Cette chronologie n'est pas fixée mais pour s'inscrire dans l'actuelle, la bataille contre les Hommes-Loups ne peut être définitive. On peut supposer que les elfes sont venus par la suite en renfort pour repousser les humains et maintenir l'intégrité des forêts d'influence elfique. Les Hommes-Loups auraient ainsi pu pour un temps récupérer leur territoire (entre 1123 et 1128) mais le reperdre lors de la déviation du fleuve Weane.

Il reste donc tout de même à bien définir quel territoire a pu être dérobé aux Hommes-Loups, compte tenu du traité de paix avec les elfes et du territoire annexé ensuite par ruse: Saphân et présumément forêt des Préludes. Si l'on considère que Saphân est très "elfique", on peut penser que les Hommes-Loups furent chassés de la Forêt des Préludes (d'ailleurs, d'où vient ce nom?). Ils se réfugièrent alors plus au nord, ce qui correspondrait à leur emplacement actuel.


Dominska a écrit:
On peut supposer que les elfes sont venus par la suite en renfort pour repousser les humains et maintenir l'intégrité des forêts d'influence elfique.

Dans cette optique, les Hommes-Loups/Lycans seraient donc alliés avec les elfes (ou tout du moins entretiendraient des relations amicales avec eux.) Ma visite de la cité elfique remonte à des éons (Rolling Eyes) mais je crois me souvenir que les Elfes ne sont pas vraiment amicaux envers les autres peuples... A moins qu'il ne s'agisse que des humains (chose bien compréhensible, merci Roland Ier x) ) ?

Edit : Cela dit effectivement les Lycans semblent proches de la nature, ce qui pourrait avoir rapproché les deux races



Dominska a écrit:
Roland Ier n'a pas dû s'aventurer directement sur les territoires d'influence elfique après ses premières campagnes de pacification (1107-1115). Mais on parle toutefois d'une guerre qui s'enlise avec les elfes et d'un traité de paix signé en 1123 avec les elfes. On peut donc raisonnablement penser que les humains se frottèrent aux hommes-loups entre 1118 et 1123.

Dominska a écrit:
Il reste donc tout de même à bien définir quel territoire a pu être dérobé aux Hommes-Loups, compte tenu du traité de paix avec les elfes et du territoire annexé ensuite par ruse: Saphân et présumément forêt des Préludes. Si l'on considère que Saphân est très "elfique", on peut penser que les Hommes-Loups furent chassés de la Forêt des Préludes (d'ailleurs, d'où vient ce nom?). Ils se réfugièrent alors plus au nord, ce qui correspondrait à leur emplacement actuel.


Voilà une carte des environs :



Les maps rayées de noir ne sont pas à l'échelle, les autres le sont à peu près (fait à la va-vite, désolay u_u')


L'on partirait donc du principe que les humains se sont d'abord attaqués aux Lycans avant de s'en prendre aux Elfes. Par conséquent, les anciens domaines des Lycans devraient se trouver entre le royaume humain et le royaume elfique (connait-on la position du fleuve Weane avant son détournement ?).

Etant donné que la forêt bordant le château Lycan leur appartient toujours, les territoires lycans devraient logiquement être sur l'autre rive du fleuve (ou alors ils avaient vraiment pas beaucoup de terres =/ ). Si l'on considère également que Saphän était un territoire elfique, que les humains se sont heurtés aux Lycans avant d'avoir une frontière commune avec les Elfes, et que Sonak est une ville humaine (si je dis pas de bêtise), la forêt des prélude (ou tout du moins une partie de la forêt) devrait avoir appartenue aux Lycans également...

ce qui donnerait un découpage grosse-modo comme cela :




zone en rouge clair : anciens territoires des lycans.
zone en rouge foncé : actuel territoire des lycans.

A droite de la zone lycan s'étendrait donc le royaume elfique, et à gauche et en bas les possessions humaines pré-conquête.



Dominska a écrit:
Contexte historique:

Roland Ier n'a pas dû s'aventurer directement sur les territoires d'influence elfique après ses premières campagnes de pacification (1107-1115). Mais on parle toutefois d'une guerre qui s'enlise avec les elfes et d'un traité de paix signé en 1123 avec les elfes. On peut donc raisonnablement penser que les humains se frottèrent aux hommes-loups entre 1118 et 1123.

Toutefois, il est important de noter que les humains n'ont pas pu remporter définitivement la guerre à cette époque. Talran n'a donc pu que remporter une bataille décisive, dont la conclusion a dû être remise en cause ensuite par le traité de paix de 1123 avec les elfes. Ce n'est qu'en 1128 que Roland Ier reprendra ces territoires par la ruse qui lui fut souflée par son fils.

Nous aurions donc cette chronologie:

1118-1123: Roland Ier traverse le fleuve Weane et s'attaque aux territoires d'influence elfique. Il rencontre dans un premier temps les Hommes-Loups. Les elfes, peu enclins à interagir dans les affaires des autres races, n'interviennent pas dans un premier temps. Plusieurs batailles s'enchaînent, qui s'achèvent par la victoire de Talran sur Huralvos.

Chassés, les loups ont fort certainement appelés les elfes à la rescousse. Il est possible qu'à cette époque le roi des elfes, Zimphaël, était en retraite prolongée dans les bois (on dit quelque part qu'il est parti un siècle pour méditer...). Cela peut expliquer l'indécision des elfes à cette époque. Le roi Zimphaël est-il revenu entre temps ou a-t-il été rappelé? Toujours est-il que les elfes ont alors dû engager la guerre contre les humains décidément trop gourmands en territoire. La guerre s'enlise. Les hommes-loups dont la population doit être assez décimée reste en recul dans les territoire plus au nord, participant au mieux en soutien aux elfes.

1123: Traité des Humains avec les elfes.

1123-1128: Les Hommes-Loups récupèrent les territoires volés par les Humains. Il est toutefois possible qu'ils aient décidés à cette époque d'entamer la construction de leur palais fortifié, notamment pour mieux se défendre à l'avenir.

1128: Roland reconquiert le territoire des Hommes-Loups en déviant le fleuve. Les Hommes-Loups perdent définitivement la forêt des préludes et les elfes perdent le territoire où sera construite la ville de Saphân.


Un seul point me titille dans ce très bon récapitulatif des évènements : Si, dans un premier temps, les humains parviennent à chasser les Lycans avant que les Elfes de s'en mêlent (et donc à s'approprier les territoires Lycans), pourquoi auraient-ils par la suite rendus ces territoires aux lycans alors qu'ils (les humains) n'étaient -sauf erreur de ma part- pas spécialement en position de faiblesse lors des négociations ? De mémoire, les deux camps (enfin, les trois camps quoi) étaient exsangue, donc sur un pied d'égalité... Ce me semble étrange que Roland Ier ait consenti à restituer des territoires durement conquis pour obtenir une trêve : D'une part parce qu'à ce stade seule la nation Elfique reste un grand danger (les Lycans étant décimés, leur soutien doit être utile mais pas des plus indispensables), et d'autre part parce que cela équivaudrait pour les humains à revenir à la case départ : si ils abandonnent les territoires Lycans, ils n'auront (à l'époque) rien conquit du tout =/
Sans compter que ce sont (je crois) les elfes qui étaient demandeurs de la trêve, pas les humains. Ce qui plaçait les elfes et leurs alliés Lycans en position délicate pour avoir en plus des exigences territoriales.
De plus, les lycans devaient avoir un moral bien bas après les coups durs qu'ils ont connus... et leur population avait dut baisser au point que posséder leurs anciens territoires n'était pas une nécessité absolue pour leur survie.




En ce qui concerne l'aide tardive des Elfes : D'une part on peut effectivement considérer que l'absence de leur roi laisse les Elfes dans l'indécision quant à l'attitude à adopter dans un premier temps, mais on sait également (après relecture de leur background =p ), qu'ils "s'efforcent de préserver un équilibre dans le monde". Ainsi, au début de la guerre humano-lycante, ils ont pu attendre de voir ce qui découlerait du conflit (sans compter que pour eux les guerres sont qualifiées de "futiles"). Voyant que les lycans (avec qui ils entretiendraient donc des relations cordiales, voir plus) se font exterminer et que l'équilibre qu'ils chérissent tant est en péril, les elfes ont alors pu se décider à entrer en guerre contre les humains (sans compter que lesdits humains commencaient à leur dérober des territoires). Les Elfes pouvaient, par exemple, en être à ce stade de réflexion lors du retour de leur roi.



Voilà, deux-trois réflexions qui me sont venues en lisant ton post =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dominska

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 06/12/2009

MessageSujet: Re: La Cape d'Huralvos   Lun 7 Déc - 14:25

Ben écoute... pour un non-rolliste tu fais des textes de background vachement pointus car ce n'est pas toujours si simple d'écrire des textes s'insérant de manière cohérente dans le tissu existant. Même si j'ai beaucoup commenté pour éclaircir le contexte historique etc, le texte décrivant la cape reste tout de même correct. Wink

1. Hommes-Loups versus Lycans.

Ce que tu dis est plein de bon sens. La seule raison qui puisse indiquer qu'ils pourraient être fiers d'être appelés hommes-loups est qu'ils ont cherché à imiter les humains en construisant un palais. Les hommes resteraient donc malgré tout un modèle pour eux. Quant au mot lycan, il est associé à la lycanthropie, syndrôme surnaturel qui dépasse le fait d'être simplement un "homme-loup". Evidemment, on peut passer outre et trancher comme bon nous semble.

2. Relations avec les elfes.

Les elfes sont surtout des êtres distants, détachés face aux existences courtes relativement à une vie d'elfe. Ils s'impliquent donc a priori peu dans le cours des événements du monde, sauf lorsque l'écologie est menacée, ou lorsque leurs forêts sont agressées.

Je pense que leur relation avec les loups doivent ressembler à celle des humains avec les grenouilles: ils se considèrent un peu chez eux sur le territoire des loups, en leur laissant gérer le territoire tout en les considérant comme des êtres inférieurs, occupant une zone non prioritaire pour eux.

Le rapprochement elfes-loups est surtout géographique: j'y viens.

3. Cartographie.

Le territoire des loups se trouve à l'est du fleuve Weane. Il est de ce fait dans le territoire d'influence elfique. Le traité de 1123 avait décidé que le fleuve Weane ferait frontière entre les deux peuples, humain et elfe. En 1128, Roland Ier détourne le fleuve pour grapiller des territoires sans se parjurer! La traité est toujours respecté, en quelque sorte, puisque c'est le fleuve qui reste la frontière entre les deux peuples. Ca, c'est ce qu'on sait et le modifier serait difficile désormais.

Ceci dit, la cartographie précise n'a jamais été établie, notamment à cause de la grande complexité à rendre le cours du fleuve Weane cohérent. Déduire un bassin fluvial non absurde est fort compliqué.

On retiendra toutefois ces grandes idées: le fleuve s'écoule du nord au sud. Il arrive de l'est, passe par gathol, poursuit sa course à l'ouest vers Proncilia près de laquelle une rivière vient le rejoindre et gonfler son cours. Arrivé dans les plaines, il s'écoulait autrefois directement vers le sud pour aller se jeter dans l'océan.

Le territoire des elfes s'étendait alors jusqu'aux flans nord des montagnes Khuzdul, où le territoire passait sous influence naine et telgun (voire elfe noir).

Les travaux entre 1125 et 1128 prennent avantage des obstacles naturels rocheux au niveau du défilé vers Sonak pour contraindre le fleuve à coutourner la montagne par l'est. Saphân, la forêt des Préludes et Sonak se trouveraient sur un bas plateau à flan de montagne. Le fleuve, stoppé dans course vers l'océan, virerait d'abord vers l'est puis remonterait vers le nord, contournerait Saphân puis poursuivrait sa course vers l'est puis vers le sud pour se jeter nettement plus à l'est dans l'océan.

Une fois qu'on a fixé cela, et on le voit d'ailleurs bien sur les cartes que tes plans esquissent, on remarquera que les loups occupaient un territoire-frontière. Ils étaient étendus sur tout le bord du fleuve, qui devait constituer un bon terrain de chasse. On peut imaginer qu'ils s'aventuraient même parfois sur l'autre rive, terrorisant ainsi les humains du village-paysan. N'oublions pas qu'à l'époque la grande route nord-sud n'existait pas. Sonak non plus. Abheleim et Proncilia n'étaient que des villages. Ibrin était encore naine.

Roland Ier a donc parfaitement pu souhaiter dans un premier temps virer les loups de son territoire. Puis, dans la foulée, se dire qu'il se porterait carrément mieux s'il annexait les territoires des loups. Ainsi a pu commencer la guerre sur le territoire à l'est du fleuve.

La suite, on l'a esquissée. Les hommes repoussent les loups de l'autre côté des grottes, plus au nord, occupant une partie importante du territoire des loups.

Lorsque les elfes s'en mêlent, la guerre s'enlise et les humains sont dans une impasse. Il ne faut pas oublier que le mur du bout du monde n'existait pas et que lees frontières nord et ouest sont encore à définir. Roland agrandit son territoire de plus en plus mais commence probablement à peiner à le défendre. C'est là que le traité des elfes lui accorde du répit sur le front est! Et c'est à contrecoeur mais forcé par les événements qu'il l'accepte, car il n'était pas en si bonne position que cela à l'échelle de son royaume.

Evidemment, les elfes, attachés à l'équilibre du monde et visant la simplicité, prennent le fleuve comme frontière. Ils rendent ainsi les territoires dérobés aux loups (et pour lesquels ils se battaient) mais en le délimitant par le fleuve ils pacifient les bords ouest du fleuve, ce qui constitue tout de même un bénéfice non négligeable pour Roland et la population des plaines. De plus, les loups restent retranchés au nord après ces batailles.

Voilà... je pense que cela tient plus ou moins la route... Il faut voir ce qu'en pense Itsumi mais dans les grandes lignes cela a pu se dérouler ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drungaz

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: Re: La Cape d'Huralvos   Lun 7 Déc - 15:25

Je trouve ça très cohérent. Le rapport humains/grenouilles elfes/lycans est bien pensé, de même que la question territoriale.
J'imaginais que chaque peuple avait son territoire qu'il défendait jalousement, mais le concept de ce... parrainage (faute de meilleur mot) par les Elfes des Lycans et de leurs terres est vraiment génial =p
J'avais effectivement complètement négligé la situation (d'un point de vue général) du royaume à l'époque ( Embarassed )

Chapeau bas Surprised .


En ce qui concerne Talran, je l'imaginais plus comme un personnage plus vieux (un jeune frère, un cousin d'Henryk ?), car pour défaire un être de la stature d'Huralvos (en omettant évidement que le Talran se reposait bien en sécurité pendant tout le début de la bataille, au contraire du Lycan qui lui se démenait comme un fou furieux charge après charge.), que ce soit en combat singulier ou en stratégie de bataille, il faudrait quand même plus qu'un jeune homme (enfin, un homme jeune quoi ).

Cela dit, je cherchais juste un nom à associer à un officier de l'armée, j'ignorais qu'un Viple (ou Vipple ? je me rappelle jamais x_x') vivait déjà à cette période. Si, pour plus de cohérence, Talran doit devenir Henryk (possible ça ? scratch ) et que personne ne s'offense que l'un des compagnons de Roland Ier soit un tantinet dérangé et finisse ses jours en bavant un peu, on peut supprimer Talran =/

Néanmoins si Henryk était chargé de la formation des recrues, qu'aurait il fait à combattre des Lycans sur un champ de bataille ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dominska

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 06/12/2009

MessageSujet: Re: La Cape d'Huralvos   Lun 7 Déc - 15:40

En fait le Viple "officiel" est Adran Viple (avec un "p"), seigneur de guerre et formateur des troupes à Proncilia, meneur des troupes contre l'ogre et Nemepp, envoyé ensuite pour mener le front d'Abheleim contre l'invasion Norgul.

De là est venue l'idée que Viple fait partie d'une des nobles familles présentes depuis les débuts du Royaume (ainsi que Azunel, Pignoval et de la Bruyère).

Le personnage Henryk Viple fut donc introduit pour l'époque de Roland Ier. Personnellement, je trouverais étrange qu'Henryk Viple devienne fou à lier. J'aime assez l'idée d'introduire un autre personnage. Si Talran n'est pas son fils, on peut effectivement en faire son frère cadet. Dans le contexte de l'époque, 20 ans c'est jeune oui, mais à partir de 30 ans tu es sur le déclin, physiquement parlant, et tu es un vétéran "survivor" si tu as participé à de nombreuses batailles.

Donc si Henryk a entre 35 et 40 ans à ce moment, on peut choisir que Talran a entre 30 et 35 ans. Ce qui en ferait un adversaire particulièrement redoutable et expérimenté car on peut imaginé qu'il a participé aux campagnes de conquête depuis 1107 (soit au moins 11 ans de batailles).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drungaz

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: Re: La Cape d'Huralvos   Lun 7 Déc - 16:02

Va pour un frère cadet "survivor" alors :-)

Au passage, si quelqu'un pouvait corriger le "Vipple" présent dans le texte initial par "Viple", merci =p
Et aussi le "Sirravin" du second paragraphe par "Sarrivin" , encore merci :*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Cape d'Huralvos   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Cape d'Huralvos
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recherche cape minotot
» Conversion cape
» Cape changeante
» Cape space marine
» cape de l'élu puissante

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rolands d'Or :: Suggestions :: Archives-
Sauter vers: